Culture, activités et loisirs
Historique de la municipalité

Située entre Amos et Val-d'Or, sur la route 111, dans la municipalité régionale de comté d'Abitibi, la municipalité de la paroisse de Saint-Marc-de-Figuery est bornée à l'ouest par une partie du bassin de l'Harricana, dont le lit de la rivière du même nom se faufile vers le nord jusqu'à la Baie-James. Dans le sillon de cette rivière légendaire, qui a servi de transport maritime au début des années 1900, deux magnifiques lacs, le lac Figuery et le lac La Motte, font de cette municipalité un lieu de pêche rêvé l'été comme l'hiver.

Ouvert à la colonisation au début du XXe siècle, le territoire recevra ses premiers colons, venus de la région de Bellechasse et de Dorchester, vers 1915. L'année 1922 marque le moment de l'érection de la paroisse. En effet, le 10 novembre 1922, la paroisse a été reconnue civilement sous le nom de Saint-Marc-de-Figuery.

Le nom religieux de Saint-Marc a été attribué à la paroisse par monseigneur Élie-Anicet Latulipe, évêque du diocèse d'Haileybury en Ontario, dont relevait alors l'Abitibi. Celui-ci désirait attirer les grâces des douze apôtres de Jésus en attribuant leurs noms à plusieurs villages abitibiens.

Pour ce qui est du canton Figuery, proclamé en 1916, il rappelle la mémoire d'un militaire, Étienne-Guillaume de Figuery, capitaine au régiment de Béarn de l'armée de Montcalm.

La municipalité, qui compte environ 900 habitants en 2020, a toujours été identifiée au secteur agricole. En effet, plusieurs fermes de diverses vocations sont installées sur le territoire et pour certaines, depuis quelques générations. Le dépanneur CD Boutin a fêté ses 100 ans en 2018 faisant de cet édifice un des plus anciens du village.

L'église au centre de l'agglomération a été construite vers 1928 à coup de corvée par les habitants qui voulaient bénéficier d'un lieu de culte, cher aux abitibiens de l'époque.